Dernières chroniques

Dernières chroniques publiées


jeudi 19 février 2015

La femme du vampire, Nina Blazon


Au XVIIIe siècle, en Serbie, la jeune Jasna est vendue par son père à Jovan, un riche propriétaire, qui cherche une épouse pour son fils Danilo. Elle quitte alors ses soeurs et la maison paternelle pour s'installer dans les trois mystérieuses tours de la famille Vukovic. Très vite, Jasna réalise que son mari cache un sombre secret. Une fois le mariage célébré, il ne l'approchera plus jamais. Des faits effrayants se produisent : morts suspectes de villageois, moutons égorgés, chevaux blessés... Danilo serait-il un vampire ? C'est avec Dusan, un bûcheron fantasque - le seul à lui avoir tendu la main -, que Jasna va découvrir toute la vérité.



Mon avis :

Surtout, ne pas se fier à l'illustration et au titre en commençant la lecture ! Même si il est bien question de vampire, il ne s'agit pas de ce qu'on peut lire en bit lit habituellement et la robe de la jeune femme me semble assez différente des tenues décrites par l'auteure (ce sont des tenues traditionnelles de la Serbie du 18e siècle). Je m'attendais à une histoire à l'eau de rose plutôt nunuche mais j'ai été surprise. C'est vraiment un excellent roman, plein d'informations sur les traditions/superstitions de l'Est avec une une très bonne histoire.


L'héroïne, Jasna, m'a plu tout de suite. Elle est très mature malgré ses 15 ans et a un caractère très fort. Elle est respectueuse des conventions et superstitions de son époque mais a aussi une forte volonté qui va lui permettre de s'imposer dans les évènements plutôt que de les subir. Les autres personnages ne sont pas en reste, chacun a son rôle à jouer et est très convaincant dans celui ci. C'est un plaisir de les découvrir et de les suivre. L'histoire d'amour est totalement différente de ce à quoi je m'attendais : il n'y a rien de niais là dedans. On voit évoluer les sentiments de Jasna de manière très naturelle. Les romances ne sont pas au centre du roman mais elles apportent un plus à l'histoire et aux personnages, ça les rend plus attachants.


J'ai beaucoup aimé l'histoire et j'ai été de surprise en surprise, le tout restant vraiment très crédible. Certaines phrases ne prennent tout leur sens que lorsque les révélations arrivent . Quand on croit que tout est résolu, il se passe encore des choses. On ne s'ennuie pas un seul instant ! J'ai aussi appris sur les traditions pour empêcher les morts de se relever (ce qui était une grande crainte à l'époque). Celle qui m'a le plus marquée, c'est celle avec les graines de pavot (on en répartit sur la tombe et le mort est obligé de tout compter avant de sortir, ce qui est trop long à faire pour qu'il finisse avant la fin de la nuit). C'est très bien présenté, et je pourrais dire aussi bien documenté, ce qui ne donne pas une impression de "bêtise populaire" qu'on peut avoir quand il s'agit de revenants et d'esprits.


Le contenant ne laissait pas deviner la qualité du contenu. C'est donc une excellente surprise que ces personnages à forts caractères, cette époque de superstitions bien présentée et ces nombreux rebondissements. C'est un coup de coeur !




Publié le 6 août 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire