Dernières chroniques

Dernières chroniques publiées


dimanche 11 janvier 2015

Sans âme (Le protectorat de l'ombrelle, tome 1), Rem & Gail Carriger


Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire.
Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable.

Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ?



Mon avis :



Découvert sur le blog de Coquelicote (oui, encore ^^), j'ai tout simplement adoré ce manga !


Je n'ai eu besoin que de quelques cases pour me replonger dans l'univers d'Alexia que j'ai découvert avec les romans. J'étais un peu sceptique au départ mais le manga fait bien la différence entre un style "sérieux" et un style plus "japonisant" très adapté à certaines scènes (notamment au début, quand Alexia feint de s'évanouir, que j'ai trouvé encore plus amusante). Alexia est très fidèle à l'image que j'avais d'elle, de même pour Lord Akeldama que j'ai encore plus apprécié pendant cette lecture. Il n'y a que Conall que j'imaginais différemment mais il est quand même parfaitement réussi. Les chapeaux d'Ivy sont ridicules à souhait, c'est un vrai bonheur de contempler de telles horreurs !

L'histoire est très fidèle à celle d'origine, hormis pour certains passages qu'on ne retrouve pas entièrement mais rien d'essentiel donc tout va bien de ce côté là Je ne reviendrai donc pas sur l'histoire que j'ai adoré sauf pour dire que la redécouvrir procure le même plaisir qu'à la première lecture.
L'atmosphère est aussi très bien conservée. Que ce soit dans les savoureuses interactions entre Conall et Alexia, les discussions avec Lord Akeldama, les moments en famille ou ce qui se passe au club Hypocras, tout est comme dans le roman et même rendu plus vivant car j'ai pris à coeur tout ce qui se passait.


C'est donc une nouvelle fois un coup de coeur, à tel point que je me suis ruée sur le tome 3 des romans que je n'avais pas encore lu et que je l'ai dévoré.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire