Dernières chroniques

Dernières chroniques publiées


samedi 15 novembre 2014

Hunger Games, Suzanne Collins


Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé... Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim...



Mon avis :

J'ai été très surprise par ma lecture car une fois commencée, je n'ai tout simplement pas pu l'arrêter. Le début n'est pas forcément captivant mais une fois la moisson passée, tout s'enchaîne. L'auteure a une écriture assez spéciale, tout au long j'ai eu l'impression de lire un film. Je voyais les évènements défiler sous mes yeux et c'était comme quand je me retrouve complètement captivée par ce que je vois à l'écran.


J'ai vraiment accroché à l'histoire, c'est tout un monde qu'on découvre. Il est à la fois horrible et fascinant. Katniss nous le présente de manière honnête, sans exagération et sans provocation (oui à force de lire de la bit lit, je fais une fixation sur les héroïnes qui en font trop à ce niveau là). Ce qui se passe dans l'arène est touchant car chaque participant fait avec ses capacités, l'auteure n'en a pas fait des supers guerriers pour l'occasion et c'est ce qui rend leurs destins vraiment poignants. Arrivée à la fin des jeux, j'ai été très surprise par ce que les organisateurs peuvent inventer pour plaire au public mais ce n'est qu'après, avec l'interview et la rediffusion des moments forts qu'on se rend compte de la présence des caméras et la façon dont sont utilisées les images. Même si Katniss y fait souvent allusion, je trouve que c'est quand on le voit vraiment à l'écran qu'on comprend ce qu'elle veut dire. Le pire c'est de se dire que vu le nombre d'émissions de tv réalité en ce moment, on arrivera peut être un jour à ce genre là et que tous ceux qui regardent n'en seront même pas choqués...


Peeta est très attachant. J'ai même eu un pincement au coeur quand je l'ai senti blessé, tout comme j'ai été touchée par les doutes de Katniss sur tout ce qu'elle ressent. Elle a eu une vie très dure et a dû s'endurcir. Ce que j'ai aimé, c'est que ça se ressent dans ses actes, ses choix et ses paroles. L'auteure n'a pas besoin de décrire les caractères de ses personnages car on les devine facilement. On comprend vite les sentiments de Peeta, à tel point qu'on se demande comment Katniss peut être aussi aveugle. D'un autre côté, elle est totalement obsédée par l'idée de survivre et elle a donc une vision beaucoup plus pragmatique des choses. Leur relation va forcément évoluer, c'est normal vu ce qu'ils vivent ensemble dans l'arène, mais Peeta n'est pas le seul garçon dans la vie de Katniss.


Suzanne Collins nous fait entrer dans un monde avec des personnages ayant déjà un vécu et des liens plus ou moins forts. Tout ce passé explique le présent et donne un cadre assez complexe aux événements et une épaisseur aux personnages qui font que ce roman est un coup de coeur.




Publié le 2 septembre 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire